Ouest France du 2 Février 2022

Une forte mobilisation contre une fermeture de classe au bourg

Forte mobilisation des parents d’élèves pour maintenir quatre classes à l’école Auguste Dupouy à la rentrée 2022 | OUEST-FRANCE

Une cinquantaine de personnes est mobilisée, à Penmarc’h (Finistère) pour protester contre le projet de fermeture d’une classe dans le bourg.
Forte mobilisation des parents d’élèves pour maintenir quatre classes à l’école Auguste Dupouy à la rentrée 2022.
Une cinquantaine de parents d’élèves, bénévoles de l’amicale laïque étaient présents à l’école Auguste- Dupouy, à Penmarc’h (Finistère), vendredi 28 janvier 2022, pour s’opposer au projet d’une fermeture de classe.
Gilles Bernard, à la vie scolaire, explique : « Les parents d’élèves restent circonspects sur les effectifs présentés par l’académie qui estime qu’à la rentrée 2022, 72 élèves sont attendus pour quatre classes à la rentrée, or c’est 81 à 83 élèves qui sont prévus ».
Un courrier adressé à l’inspecteur de l’Éducation nationale (IEN), demande une année de sursis, car « un effectif de 81 élèves pour trois classes, sans journée de décharge pour le directeur ou la directrice, avec des triples niveaux et à 27 par classe, c’est pure folie… » ajoute l’élu.
Élues mobilisées
Gwenola Le Troadec, maire et Liliana Tanguy, députée se mobilisent auprès de la direction départementale de l’Éducation nationale. « Ce qui est dommage c’est qu’on ne parle plus d’enfants, de parents, d’enseignants. On ne fait que compter les effectifs sans penser aux conséquences de la surcharge des classes »
Une commission départementale de l’Éducation Nationale doit se réunir mardi pour donner une première réponse à Penmarc’h, normalement mercredi 2 février 2022, sachant que 28 postes sont menacés dans le Finistère