Formation au premiers secours organisée par l’amicale Laïque de Penmarc’h

L’Amicale a organisé une journée de formation des premiers secours pour 10 membres du Conseil d’Administration. Pascal, le pompier responsable de cette formation a insisté sur le fait que la vie se joue souvent dans les premières minutes de l’accident et ce sont donc les premiers témoins qui seront les sauveteurs.

Prendre quelques secondes pour réfléchir aux priorités dont la première est le maintien en vie.

Afin de faciliter cette réflexion indispensable,  plusieurs « cas d’école »  furent présentés:

1) retirer l’accidenté de la zone dangereuse, à condition d’être sûr d’en être capable sans créer de sur-accident ; quelques exercices ont été faits pour montrer comment bouger un accidenté.

2) comment traiter une fausse route, selon l’obstruction partielle (ne rien faire avant les secours) ou totale (urgence de faire tomber le morceau).

3) en cas de perte de connaissance, mettre sur le côté l’accidenté pour assurer sa respiration et ne plus bouger en écartant tout attroupement.

4) comment stopper au plus vite une hémorragie, si possible avec un coussin hémostatique + pour le cas de fracture ouverte un garrot tourniquement ces deux objets sont peu coûteux et faciles à emporter en voiture, bateau et randonnée, il conseille d’ajouter un petit marteau brise-vitre ;

5) en cas d’incendie, ramper pour sortir, les vapeurs nocives chaudes montent. Refroidir les brûlures à l’eau tempérée plutôt que froide.

5) les malaises avec arrêt cardiaque   exercices faits sur mannequin :

 – massage cardiaque : 30 massages au rythme de 2 par seconde,

 – recommencer aussi longtemps que possible,

 – mettre en route le défibrillateur en parallèle.

Les participants ont été très intéressés par le défibrillateur qu’aucun d’eux n’avait vu fonctionner. Il s’agit d’un appareil « tout public » qui envoie des petites décharges électriques dans le corps et indique verbalement et sur écran ce qu’il faut faire. Toutes les minutes voire secondes comptant, il est nécessaire de connaître à l’avance l’emplacement exact des défibrillateurs disponibles.

Les secours doivent bien sûr être appelés au plus vite. Le numéro à favoriser est le numéro unique européen 112. Les pompiers communiquent avec le SAMU médical qui peut orienter vers l’hôpital spécialisé pour traiter le cas : fracture, brûlure, AVC, problème cardiaque etc…

Ces quelques lignes ne rendent pas compte de tout ce qui a été présenté et  appris  aux participants. Ceux-ci ont donc remercié chaleureusement les organisateurs de cette formation qui selon l’animateur doit être remise à jour régulièrement. Il serait souhaitable que tous les volontaires adhérents de l’Amicale puissent y avoir accès

.

Laisser un commentaire