Communiqué de la Mairie et de la Ligue

Mesdames, Messieurs, chers collègues,

L’assassinat révoltant de Samuel Paty n’éteindra pas les lumières de la République, une, indivisible et laïque.

La commune de Penmarc’h marquera un temps de recueillement mercredi 21 octobre 2020. Nous déposerons une gerbe au pied de notre arbre de la laïcité en son hommage.

Rendez-vous à 11h30 à l’arrière de la mairie pour partager ce moment.

Nous vous remercions de votre présence ou de votre pensée solidaire.

Bien sincèrement

Gwenola LE TROADEC

Maire de la commune de Penmarc’h

Aux associations membres de la Ligue de l’enseignement

Cher.e.s Ami.e.s,

En ces circonstances dramatiques, nous nous adressons solennellement à vous, responsables d’associations membres de la Ligue de l’enseignement.

En effet, le lâche assassinat, par un terroriste islamistevendredi dernier d’un éducateur a nécessité une réaction et une  mobilisation immédiate de notre Mouvement. C’est ce à quoi nous nous sommes attelés en réagissant par un communiqué dès vendredi soir, en contribuant ensuite activement à l’écriture de communiqués de collectifs dans lesquels la Ligue est très présente (le CNAL et le CAPE).

Nous avons enfin, dans le cadre d’un large appel des forces syndicales, associatives et politiques attachées à la Laïcité, mobilisé rapidement pour des rassemblements ce dimanche dans les départements ainsi qu’à Paris, place de la République.

Si cette mobilisation s’est faite dans l’urgence pour dire notre effroi, notre solidarité avec les enseignant.e.s et notre détermination face aux terroristes et aux tenants de l’obscurantisme, nous savons que faire de l’École une véritable École de la République œuvrant à la réussite de tous les enfants et faire comprendre et partager le principe de laïcité sont des combats de longue haleine qui vont de pair avec la lutte contre les inégalités. Nous savons également que le risque est grand de voir les adversaires de la République laïque et sociale se saisir de la légitime émotion populaire pour stigmatiser une partie de la population. Nous faisions déjà part de nos craintes en septembre dans un communiqué sur les séparatismes. Nos craintes sont amplifiées suite à cet acte barbare.

Cette mobilisation dans la durée doit se traduire à la fois par une grande fermeté face à ceux qui considèrent que les lois de leurs Dieux sont supérieures aux lois de la République et par des politiques publiques qui luttent efficacement contre les relégations et les injustices sociales. Elle passe par un soutien de toute la Nation à son Ecole Publique et Laïque et à ses agents que sont les enseignant.e.s.

Elle passe aussi par un travail au quotidien et sans relâche de nos associations d’Education Populaire membres de la Ligue de l’enseignement, complémentaires de l’Ecole Publique, qui sont au carrefour de l’Ecole et des temps de loisirs ou de l’éducation informelle.
Nos associations souffrent aujourd’hui de la crise sanitaire après avoir subi des années de désengagement de l’intervention publique (baisse de subventions, suppression des emplois aidés,…). L’énergie de leurs dirigeants est trop souvent absorbée par la lutte pour la survie.
Pour autant, notre responsabilité collective est grande.

Seul réseau à pouvoir compter 25 000 associations et 1,3 million d’adhérents, nous avons la possibilité d’irriguer, sur tous les territoires de France métropolitaine et d’outre-mer, de manière volontariste, les valeurs qui nous fondent. Seul Mouvement laïque présent dans un  tel nombre de communes, de quartiers, dans l’Ecole ou à sa proximité, nous avons la possibilité de contribuer au  rassemblement des forces qui peuvent s’unir, dans le cadre d’une Alliance renouvelée entre société civile et pouvoirs publics, aux niveaux local intercommunal, départemental, régional et national pour développer les initiatives qu’il importe de prendre dans les semaines et les mois qui viennent pour contrer les tentations du repli sur soi et de la haine de l’autre.

Les échelons national et départemental de la Ligue de l’enseignement prendront toute leur part à cette dynamique en mettant à disposition les outils utiles à cette fin (argumentaires, propositions de projets à mettre en œuvre localement, outils de décryptage, programmes d’engagement,….).

Notre mobilisation doit être à la hauteur de l’enjeu.

Commençons dès ce mercredi à 18h par une forte participation aux rassemblements de Brest et Quimper

Bien cordialement,

Michèle ZWANG-GRAILLOT                                                   Didier BELIER 

Présidente nationale                                                               Président de la Ligue 29

 

 » Ce vendredi à Conflans-Sainte-Honorine, Samuel Paty a été assassiné devant le collège où il enseignait l’histoire et la géographie

Victime d’un attentat perpétré au nom d’une conception dévoyée de l’Islam, il était depuis plusieurs jours la cible d’une vindicte publique. Pourquoi cette vindicte ? Parce qu’il avait montré des caricatures de Mahomet dans l’une de ses classes où il étudiait avec ses élèves la liberté d’expression. Comme tout enseignant, il cherchait ainsi à préparer des jeunes à l’exercice de l’esprit critique, condition essentielle à une pleine citoyenneté.

 

Face à cette horreur, nous appelons les citoyennes et les citoyens à se rassembler ce dimanche 18 octobre à 15h sur la place de la République à Paris. Au-delà de ce rassemblement, nous appelons nos représentations locales à appeler à des rassemblements dans les autres villes de France.

 

Nous nous rassemblerons pour dire des choses simples et importantes.

 

Que nous pensons à Samuel Paty ainsi qu’à ses proches endeuillés.

 

Que les enseignants doivent être soutenus dans l’exercice de leur métier.

 

Que nous sommes attachés à la liberté d’expression et que nous refusons les logiques extrémistes et obscurantistes.

 

Que nous sommes attachés à la laïcité, qui garantit la liberté de conscience.

 

Que ça n’est pas par la haine que nous répondrons à la haine qui a coûté la vie à Samuel Paty mais par la promotion de la liberté, de l’égalité et de la fraternité.